UX et IoT : Le service et les utilisateurs au cœur du produit

La techno rassure les ingénieurs, mais elle indiffère les utilisateurs. Dans un précédent article, nous avons parlé des grandes fonctions qui vont composer un système IOT. Aujourd’hui, nous vous proposons une approche très différente, mais fondamentale, puisque c’est la base de l’IOT : l’usage et son corollaire, l’expérience utilisateur (UX). Les relations entre UX et IoT, c’est parti !

Vos clients vont acheter l’usage, pas la technologie

UX et IoT

Tout d’abord, s’il était encore nécessaire de le préciser, l’IOT n’est pas une fin en soi. Un système connecté doit répondre à un besoin et correspondre à un usage déterminé. 

La question première n’est pas de savoir si on va utiliser telle technologie pour transmettre les données, ou si nous allons faire le choix du dernier capteur à la mode. Il faut « simplement » savoir à quoi va servir le produit.

C’est bien de cette analyse d’usage que découlera le choix de la technologie la plus adaptée. L’usage et l’UX doivent donc préfigurer la conception de l’objet connecté.

Dans une démarche de conception, il est impératif de se mettre à la place des utilisateurs et de se poser quelques questions élémentaires :

  1. Pourquoi votre produit doit-il être connecté, quels services doit-il rendre ?
  2. A quels problèmes voulez-vous répondre ?
  3. Quelles vont être les différentes phases de la vie de votre produit ?
  4. Qui vont être les utilisateurs, comment va être utilisé votre produit ?

NB : Pour aller plus loin, nous recommandons les méthodes de conception de services orientés utilisateurs issues du design thinking, tels que ceux développés par le cluster NEKOE

Dans notre métier de concepteur de solutions IoT, comprendre ce que notre client imagine est MAJEUR, et passe avant la présentation des solutions techniques qu’il a pu imaginer.


TEKIN est un cabinet d’ingénierie spécialisé dans le développement de solutions connectées et IOT sur-mesure et sans couture. Vous avez un projet d’IoT ? Parlons-en !


Lorsqu’un client nous présente son projet, les fonctionnalités du produit sont généralement mises en avant (le comment). Par contre, les problématiques auxquelles il va répondre (le pourquoi) sont parfois moins bien expliquées. C’est tellement évident pour lui, que les informations qu’il nous transmet sont parfois incomplètes ou partielles…

Qui sont les utilisateurs de votre produit ?

Nous insistons fortement sur la question des utilisateurs : Qui va faire quoi, durant le cycle de vie du produit ? En B2B, il arrive souvent que les utilisateurs sont multiples. L’important est de bien identifier les différents acteurs, qui vont intervenir au fil des différentes étapes de la vie du produit.

Prenons l’exemple d’un développement que nous avons mené, sur une box domotique, dans un modèle de vente B2B. A priori, l’utilisateur sera l’habitant du logement. Mais si nous décomposons un peu le parcours utilisateur, il en est tout autrement.

Voici la liste des utilisateurs identifiés qui vont interagir avec cette box :

  • L’installateur, qui va poser la box, et y appairer les différents accessoires du logement. Il aura besoin d’une interface permettant de déployer rapidement (lecture de QR codes, application spécifique déployée sur un smartphone)
  • L’habitant. Il va utiliser le système, et souhaite avoir une interface esthétique, conviviale, et simple, pour IoS ou Android.
  • Le bailleur, qui souhaitera connaitre le taux de fonctionnement de ses équipements, connaitre le vieillissement, anticiper des travaux, et ainsi apporter plus de valeur à son bien immobilier… Il va souhaiter un accès web sur une plateforme, et la récupération de données anonymisées.
  • Le fabricant, qui va devoir gérer la maintenance de son matériel, le plus souvent à distance. Il aura besoin de connaitre l’état de fonctionnement de ses produits, gérer des mises à jour logicielles à distance et en masse…ce qui demandera encore d’autres moyens (plateforme de SAV, plateforme de mise à jour programmée)

Ce sont autant de cas particuliers à traiter, qui vont avoir un impact sur les différentes fonctionnalités à développer : design des applications (et autre interfaces homme/machine), architecture des serveurs et des plateformes, software embarqué et design hardware.

On comprend facilement qu’une mauvaise définition initiale des cas d’usages aura un impact 1/sur la satisfaction des utilisateurs, 2/ sur le délai du projet, 3/parfois même sur la possibilité de mise sur le marché.

Si faire l’impasse sur certaines fonctions pour accélérer le time to market est une approche logique et efficace (voir le concept du MVP), nous pensons que répondre aux besoins essentiels de toutes les catégories d’usagers est une condition majeure pour le succès commercial d’un produit.

Et vous, où en êtes-vous de votre projet IoT ?

Du prototype à la série, TEKIN vous accompagne dans vos projets IoT : capteurs – transmission de données – plateformes – applications PC/Web/Mobile. Du sur mesure à haute valeur ajoutée 😉 Contactez-nous !

Donnez votre avis